Plages de l’Ouest algérien: les squatters imposent leur diktat

Les plagistes informels continuent leur squat des plages autorisées à la baignade, et leur diktat sur les estivants au niveau de la quasi totalité des plages de l’Ouest algérien.

Le discours reccurent de gratuité des plages, et cette mesure tant scandée par les pouvoirs publics, ne tiennent pas la route , illustrant l’impuissance de l’Etat et ses représentants à appliquer la loi.

Lors, d’une virée vers plusieurs plages de la corniche oranaise, de Mostaganem , d’Ain Témouchent et Tlemcen, Algerieactu a constaté de visu cette OPA, des groupes et réseaux, bien organisés pour s’accaparer des sites, et engranger le maximum d’argent au détriment des petites familles.

Mêmes les douches, réalisées pour les estivants par les collectivités, sont squattées, par ces plagistes informels, dont l’argent ira dans les poches, au lieu des caisses des trésories des communes.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu

  • aek

    ont dirait qu ont a pas encore sorti du colonialisme les chouhadas sont mort pour que ces enrgumenes prenent le relais des colons pauvre algerie