Jacob Cohen: “ la France, soumise…”

931

Algerieactu: La France d’Emmanuel Macron accueille ce dimanche le premier ministre de l’entité sioniste, Benjamin Netanyahou, au moment, où les palestiniens se font interdire l’accès à la Mosquée d’Al Aqsa, pensez- vous que la France qui chante les droits de l’homme, se fait aujourd’hui toute petite devant le lobby sioniste?

Jacob Cohen: On peut faire remonter la soumission de la France au lobby sioniste du temps de Chirac lorsque sa première initiative en tant que Président fut d’officialiser en 1995 la responsabilité officielle de la France pour les actions commises par le régime de Vichy, en contradiction avec les positions de de Gaulle et de Mitterrand. Ce fut le début d’une soumission de toutes les institutions du pays au profit du lobby sioniste. Le « dîner du CRIF » pendant lequel toute l’élite politique, médiatique, financière, de la France fait acte d’allégeance et reçoit ses instructions, en est l’illustration.

Le discours « équilibré » (le blabla sur les 2 Etats) et les « remontrances » contre la colonisation sont devenus des rituels pour donner le change et permettre à Israël de finir tranquillement de digérer l’essentiel de la Cisjordanie.

On peut bien sûr regretter que l’ « Autorité » palestinienne se laisse volontairement duper pour quelques avantages matériels.

Macron a encore moins de raisons (et en plus banquier de Rothschild) de résister au lobby sioniste.

A.A: Que pensez-vous du rapprochement de certaines monarchies du Golfe, avec l’entité sioniste, et qui confirme l’implication de Tel Aviv, dans la répression des voix libres, dans ces pays obscurantistes et archaïques ?

J.C: L’évolution du monde arabe est vraiment dramatique. Les grands Etats nationalistes (Irak, Syrie, Libye), sont divisés en régions ethniques hostiles et se détruisent mutuellement pour le profit de l’axe américano-sioniste.

D’autres Etats limitrophes dont l’unité est ménagée (Egypte, Jordanie) ont quasiment perdu leur souveraineté au profit d’Israël. Le Maroc et l’Algérie retiennent leur souffle, avec l’épée de Damoclès des séparatismes violents suspendue sur leur tête.

Restent les monarchies du Golfe qui ont perdu le reste de dignité et de souveraineté en quémandant la protection d’Israël pour leur survie, c’est-à-dire le maintien de leurs régimes et des privilèges qui en découlent. Leur unique hantise étant de perdre le pouvoir.

Même le Qatar, qui ne mène pas une politique franchement hostile sans s’aplatir, est menacé de boycott par les autres.

On s’achemine vers un monde arabe où les régimes locaux font la promotion de la coexistence avec Israël, en réprimant toutes les voix qui s’y opposent, et en oubliant la Palestine, le Golan et Al-Quds.

A.A: En tant qu’auteur et journaliste, vous êtes interdit d’accès aux tribunes pour s’exprimer à l’instar de certains auteurs et artistes français ; expliquez-à nos lectrices et lecteurs, cette machine engagée par certains cercles pour étouffer les voix qui dénoncent cette OPA?

J.C: Les médias en France sont contrôlés soit par la puissance publique soit par des intérêts privés. De médias indépendants il n’en reste quasiment plus. Tous les journaux et les magazines sont subventionnés à hauteur du quart de leur chiffre d’affaires. Sans compter le poids énorme des recettes publicitaires. Il suffit de couper le robinet de la pub et on étouffe un média.

Les médias sont donc verrouillés. Sans compter les centaines de « sayanim » (juifs sionistes collaborant avec le Mossad) qui font régner la peur et la pensée unique. Rares les journalistes qui ont envie de se retrouver au chômage.

Les campagnes pour « antisémitisme » sont terribles. Rappelez-vous la campagne féroce contre Roland Dumas, pas n’importe qui tout de même, qui avait juste évoqué « l’influence juive ».

La peur s’installe à tous les niveaux, dans tous les milieux. Aujourd’hui, quelqu’un qui a un boulot, n’oserait plus faire une quenelle, car il se ferait dégommer.

Alors parler de mon livre « le printemps des sayanim » ou m’interviewer relève de la provocation suicidaire.

Il y a quelque temps, j’avais obtenu une salle dans une municipalité communiste de banlieue pour une conférence. Le lobby judéo-sioniste a appelé. On m’a retiré la salle.

C’est un combat difficile contre un ennemi puissant, cynique, manipulateur, dominateur et sans scrupules.

  • meddy chavrou

    Merci pour cette article! Même si cela relève de la provocation suicidaire je le poste sur mon facebook, tout comme j’ai posté la promotion du livre « le printemps des sayanim ». Et je continuerais à posté tout ce que je considère intéressant et qui nous informent vraiment sur la situation des palestiniens, et de l’incroyable injustice dont ils sont victimes. Les quenelles sont un exemple frappant et flagrant de la pression et du pouvoir qu’on certains lobby sur notre sois-disant démocratie. Modeste contribution comparé aux risques que prennent certains… Et je prie, voilà bien le seul pouvoir que j’ai face cette gigantesque injustice qui se déroule sous mes yeux.

    • messaoudi mehdi

      Continuez sur la voie de défense des droits des opprimés