Le boulonnage de Bouchouareb

31

Le nouveau ministre de l’industrie, M.Mahdjoub Bedda, a reconnu que l’euphorie, accompagnant le lancement du projet de la stratégie de fabrication automobile, en 2014, s’avère aujourd’hui un simple boulonnage , prenant une forme d’importation déguisée, destinée tout simplement à vider les caisses du trésor Public.

Pour en savoir plus sur les concessionnaires, bénéficiaires des largesses offertes par l’ancien ministre de l’Industrie, Abdesslem Bouchouareb, nous avons pris contact avec une source proche du dossier ,qui voulait garder l’anonymat, et qui nous dévoila les capacités des concessionnaires .

Selon notre source, l’ancien ministre avait accordé attribué l’autorisation de fabrication automobile, des  marques sud-coréennes Kia et Hyundai, à une entreprise de transport public, établie à Batna, dénommée Global Motors Industry. Cette dernière passe d’une simple entreprise de transport public, sans moyens technologiques, devient une entreprise de fabrication automobile, grâce à un document administratif, délivré par les services d’Abdesslem Bouchouareb . Notre source affirme même que Bouchouareb avait retiré l’agrément d’exploitation de la marque sud-coréenne, aux anciens exploitants, suite à un différend personnel.

L’ancien ministre avait facilité même la conclusion  d’un marché exclusif entre l’entreprise Global motors Industry, et le constructeur automobile français Renault, pour le transport, des véhicules Renault du port d’Oran, vers le siège de l’usine implantée dans la zone industrielle d’Oued Tlelat, à raison de 120000 DA, pour le conteneur, 4 fois mieux de ce qui est pratiqué pour cette destination.