Atteinte à la mémoire de Larribère: La société civile se mobilise à Oran

La disparition du nom du militant de la cause nationale, Jean Marie  Larribère, de la plaque d’accès à la clinique qui porte son nom à Oran , suscite une indignation et une mobilisation de la société civile pour dénoncer ce déni de mémoire.

Une pétition pour dénoncer cette atteinte à la mémoire d’un militant de la cause algérienne, et qui offre sa propriété , c’est à dire la clinique, à titre de don aux services de la santé de la wilaya d’Oran, pour assurer la prise en charge médicale des démunis.

Les responsables de la direction des moudjahidine ,  de l’organisation nationale des moudjahidine, et ceux chargés de la dénomination des sites d’honorer la mémoire de cet militant et humaniste, en baptisant sa clinique, en son nom, comme signe de reconnaissance et de gratitude

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu