8200 hectares, bradés par Sellal et Belhanini

Les 25 fermes agricoles pilotes ont été attribuées à des concessionnaires, médecins, des députés, et des patrons de complexes touristiques, à l’inverse de ce que déclare Mustapha Belhanini Président Directeur Général PDG du Groupe de Valorisation des Produits Agricoles GVAPRO.

Selon le site aljazairalyoum, qui se déclare en possession de documents compromettants sur la gestion de ce dossier, par l’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal, son ministre de l’agriculture,Abdesslem Chelghoum et le PDG de GVAPRO, démentant par voie de conséquence les déclarations de Mustapha Belhanini, indiquant que l’opération d’attribution des 25 fermes agricoles s’est tenue dans la transparence.

Selon aljazairalyoum, l’opération d’attribution des 25 fermes agricoles s’étalant sur 8200 hectares à eu lieu le 3 mai 2017, à la veille des élections des législatives du 4 mai 2017, lors de la réunion du Conseil de Participation de l’Etat, présidée par l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et en présence du ministre de l’agriculture Abdesslem Chelghoum, et du PDG de GVAPRO, Mustapha Belhanini.

Ainsi, et sur injonction des services du premier ministère,des fermes pilotes ont été attribuées à des personnes influentes, comme c’est le cas pour B.M de la wilaya de Chlef, un concessionnaire automobile, et propriétaire un établissement hôtelier, transfuge d’un secteur hors agriculture, où des trois médecins et non vétérinaires de la wilaya de Mascara, bénéficiaires de trois fermes agricoles pilotes , au nom de D.B , de D.A , ainsi qu’un député du RND,  bénéficiaire aussi d’une ferme agricole dans la wilaya de Tipaza.

Pour ce qui est des 110 hectares des Andalouses , dans la wilaya d’Oran, le média algérien annonce que cette superficie d’une ferme agricole pilote a été attribuée, à un patron d’hôtels, étranger à l’activité agricole et qui comptait détourner cette superficie de sa vocation initiale, en édifiant un complexe touristique.

Le PDG de GVAPRO, a indiqué que les attributions ont été effectuées dans la trasparence totale, mais n’a pas précisé les raisons de l’éviction de la société HARVIST DZ, et son remplacement de la société DGF, une heure avant la tenue de la réunion du CPE, concernant la ferme agricole pilote Yssad de la wilaya de Blida.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu