Tebboune dégomme les projets Sellal

47

Le nouveau premier ministre algérien Abdelmadjid Tebboune est sur le point d’annuler plusieurs décisions prises par son prédécesseur Abdelmalek Sellal, relevé de ses fonctions par le Président de la République Abdelaziz Bouteflika.

Abdelmadjid Tebboune annulera en premier lieu les décisions de Sellal prises avant la tenue des élections législatives du 4 mai dernier, à commencer par cette décision n: 01/135 du 3 mai 2017 portant sur les projets de partenariat public-privé PPP, dans 25 fermes agricoles pilotes affiliées à la SGP GVAPRO.

Suite à cette décision, des milliers d’hectares ont été cédés à des hommes d’affaires, confirmant le bradage déjà souligné par Algérieactu, dans l’une de ses dernières éditions.
Des soupçons avérés pèsent sur un détournement organisé de ses terres agricoles fertiles, comme c’est le cas pour les 110 hectares des Andalouses, dans la wilaya d’Oran.

Les projets Bouchouareb aussi

Les projets de l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesslem Bouchouareb, devront également faire l’objet d’annulation, à commencer, par son projet de création de nouvelles zones industrielles et d’activités.
Des experts ont découvert d’importantes anomalies, ne favorisant pas la création de nouvelles zones industrielles, en plus des détournements des terres agricoles et des zones protégées, notamment dans les wilayas d’Adrar et Boumerdès.

Le gouvernement Tebboune s’attele dans les tous prochains jours à l’élaboration d’un nouveau cahier de charges, concernant les zones industrielles et l’attribution de terrain pour d’éventuels investissements.

Tebboune présentera d’ailleurs son plan d’action le 18 juin prochain, devant la nouvelle APN, il ne devra pas manquer ce chapitre de mauvaise gestion de certains dossiers par Sellal et Bouchouareb.

 

.