Quand la propagande française s’attaque à RT et Sputnik

1

Lors de la réception du président russe Vladimir Poutine, le nouveau président français Emmanuel Macron s’est attaqué aux médias russes RT et Sputnik, les qualifiants d’instruments de propagande de Moscou.

La sortie du nouveau locataire du palais de l’Elysée, s’est attiré les foudres des critiques acerbes des internautes, lui suggérant de voir le travail de propagande effectué par des médias français, pour lui permettre d’accéder à la première marche du pouvoir dans l’hexagone.

Les internautes ont republié une manchette du journal français Libération, lors de la campagne électorale de la dernière présidentielle française, dont le contenu n’était que propagande pour Emmanuel Macron.