Hirak Rifi au Maroc: Escalade dangereuse

Les partisans de Nasser Zafzafi, du mouvement El Hirak ont donné un ultimatum de 48 heures aux autorités marocaines, pour libérer les manifestants de ces derniers jours à El Hoceima, et à leur tête Nasser Zafzafi, arrêté, il y a deux jours.

Hirak Rifi au Maroc

Dans un communiqué rendu public, les rédacteurs du document indique qu’en cas du refus des autorités marocaines, de libérer les manifestants, il sera procédé à travers tout le territoire du Rif marocain(Est du Royaume) à la destruction des documents d’identité liant la population de cette région au royaume.
Les menaces des rédacteurs du communiqué ne s’arrêtent pas là, puisqu’ils comptent appeler à une grève générale, accompagnée de boycott des établissements scolaires, refus de paiement des impôts ,des factures d’électricité et d’eau à l’administration de sa majesté.
Le mouvement El Hirak compte même saisir les instances internationales sur les pratiques de répression du régime du Makhzen, ainsi que le gouvernement espagnol, ( ancien colonisateur)qu’on accuse d’avoir offert le territoire du Rif au régime des alaouites.

Pour rappel, la ville d’El Houceima a renoué mardi soir avec la contestation, appelant àla libération immédiate de Nasser Zafzafi.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu