Arrêtez vos caméras cachées, de la violence

Les caméras cachées, présentées par des chaînes de télévision privées algériennes, sont devenues une marque déposée d’incitation à la violence, durant le mois sacré de Ramadhan.

Ces caméras cachées, présentées exclusivement durant le mois du jeûne, sont devenues au fil des années, des émissions incitatrices à la violence, comme c’est le cas cette année.

Ce constat est confirmé, après les  deux premiers  jours de ramadhan, avec des caméras cachées, de violence et de peu d’inspiration artistique.

Cette entorse à l’image de la vocation de la caméra cachée, dénote l’absence d’une autorité de régulation “ARAV”, pour mieux gérer l’activité audiovisuelle et son impact sur le téléspectateur algérien.

La caméra cachée que présentait jadis la télévision algérienne publique à l’heure de la rupture du jeûne, était un moment de divertissement et de détente pour les téléspectateurs, algériens.
Les algériens étaient gratifiés des péripéties de la caméra cachée de l’artiste Hadj Rahim, qui nous quitta au début de l’année en cours.
Aujourd’hui, les caméras cachées présentées par des chaînes, offrent aux téléspectateurs algériens des produits de bas étage, marqués par l’absence de l’humour et incitant des fois à la violence et aux scènes incompatibles, avec la vocation de la caméra cachée.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu

  • abdoun

    Tout à fait d’accord. On devrait en parler plus souvent pour faire réagir les autorités et arrêter ce massacre. Mon point de vue est que ces chaînes utilisent pour ces émissions des amateurs sans envergure artistique ou autre, alors que la caméra cachée nécessite un certain génie et une préparation professionnelle sans laquelle les dérives sont possibles et même fréquentes. Il existe même des risques d’atteinte à l’intégrité physique des personnes.
    Pour terminer avec une note quelque peu positive, ces émissions démontrent tout de même le niveau de violence atteint par notre société. Maïs, il existe bien d’autres moyens de le montrer.