Mokri choisit le boycott

42

Le Conseil Consultatif «Majliss Echoura» du Mouvement pour la Société de la Paix MSP, s’est prononcé ce vendredi soir, pour le rejet d’intégrer de nouveau le prochain gouvernement.

Pour les observateurs, cette annonce même si elle conforte le président du mouvement Abdelaziz Mokri, vis-à-vis de ceux qui voulaient retourner au gouvernement à l’instar de son prédécesseur Aboudjerra Soltani, elle contribuera au renforcer les dissensions au sein du parti de la confrérie des frères musulmans. Les prochains jours ne seront pas de tout repos pour cette formation politique même s’il enregistre la réintégration du Front du Changement d’Abdelmadjid Menasra en son sein, après sa dissolution prévue incessamment. Sur ce plan, il faut noter, que Boudjerra Soltani n’a pas exclu son intention de quitter le MSP, ce qui devrait renforcer l’hypothèse de l’implosion, et l’affaiblissement du rôle de ce parti que le regretté Mahfoud Nahnah avait réussi à l’introniser au -devant de la scène politique algérienne.