Bourses à l’étranger: L’Algérie” subventionne” la fuite des cerveaux

Bourses-à-l’étranger

M. Nourredine Bedoui, Le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités Locales, a annoncé ce mardi l’intention du gouvernement algérien de reprendre l’octroi des bourses de formation à l’étranger, pour les bacheliers majors de promotions.

Nourredine Bedoui a annoncé que cette mesure sera effective à partir de cette année, dont les destinations seront la France, les USA, la Chine et le Japon. Si cette annonce fera réjouir beaucoup de candidats au Bac, il n’en demeure pas que cette décision est contre-productive pour le pays, car aucun pays, qui aspire à se frayer un chemin au sein des pays développés, ne brade ses élites pour les autres et la fuite des cerveaux, coûtant 40 milliards de dollars, pour 13500 médecins exilés en 10 ans, est une parfaite illustration.

Il serait préférable, de ramener des coopérants pour élever le niveau d’enseignement de nos futurs cadres, que de laisser partir des « lumières » qui ne reviendront jamais.

Pour rappel, l’octroi des bourses à l’étranger a été arrêté en 2008, suite à une décision du président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika, en vue de stopper l’hémorragie de la fuite de la matière grise algérienne.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu