La seconde femme, présidente d’un parlement arabe?

Mme Ghania Eddalia, ministre algérienne, des relations avec le parlement, est fortement pressentie, comme future présidente de la Chambre basse du parlement algérien, une deuxième dans le monde arabe, après celle de Mme Khalef Abbes, présidente de l’assemblée du peuple syrien.

Mme Ghania Eddalia, a été élue du parti du Front de Libération Nationale (FLN), dans la wilaya de Blida , où elle a été tête de liste et son parti avait remporté 11 sur 14 sièges, prévus à l’APN, pour la wilaya de Blida.

L’éventuelle élection d’une femme, à la tête de l’APN, constituera une première en Algérie, et une deuxième dans le monde arabe, l’algérienne a été précédée par la syrienne Mme Khalef Abbes, à la tête de l’assemblée du peuple syrien.

Il faut souligner, que le  parlement algérien,est  représenté par 30% de femmes, mieux que  la France avec ses 27%, constituera un nouvel acquis en matière de renforcement de la démocratie en Algérie, et coupera court à la culture de l’obscurantisme et de tout masculin,prônée, par certains hommes politiques du pays.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu