Un algérien, accusé de la chute d’Al Azhar

40

Un algérien, est accusé de détruire l’emblématique Al Azhar, selon l’écrivain et islamologue égyptien, Maher Ferghali.

Selon, Maher Ferghali, il s’agit de l’algérien ,détenteur de la nationalité italienne Mohamed Selmani, ami et conseiller du Cheikh Al Azhar, Ahmed Tayeb.

Les deux hommes, sont liés à une amitié qui date depuis leurs études en France, et cette amitié s’est renforcée, à l’époque du règne du président déchu, Mohamed Morsi, issu de la Confrérie des frères musulmans.

Mohamed Maher estime que la pensée véhiculée par Mohamed Selmani, et son ami Cheikh Ahmed Tayeb, devra détruire, Al Azhar, dans les prochaines années.