Les prisonniers palestiniens entament le 18 ème jour, du combat des ventres vides

57

Ça fait 18 jours que plus de 1500 prisonniers palestiniens, sont en grève de la faim, dans la plus grande action menée par des détenus politiques dans le monde, intitulée la grève de la dignité, où le combat des ventres vides, qu’on surnomme déjà comme la nouvelle intifada du peuple palestinien.

La grève de faim des prisonniers palestiniens, menée par des figures de la résistance palestinienne, dont Marwan Al Barghouti, se poursuit pour dénoncer les conditions de leur détention, et l’embargo sioniste sur les visites de leurs proches.

Cette situation perdure depuis plusieurs années, devant le silence de la communauté internationale, et en particulier les Organisations Non Gouvernementales ONG, dites d’organisations de défense des droits de l’homme.

Dans le chapitre des soutiens, les prisonniers palestiniens grévistes enregistrent l’adhésion de l’ancien Chef du gouvernement libanais M.Salim Al Hoss,qui vient d’observer une journée de  grève de la faim,malgré sa maladie, en vue d’attirer l’attention de la communauté internationale sur ce déni du droit humanitaire.

Selon son Conseiller Rifaat Badaoui, cité par le média libanais lebanondebate.com,l’ancien Chef du gouvernement libanais a tenu à exprimer son soutien  à l’action de la dignité menée par les prisonniers palestiniens sous les geôles sionistes, et son indignation au défaitisme et silence des dirigeants arabes face aux violations des droits de l’homme de l’entité sioniste. Interrogé, sur l’état de santé de Salim El Hoss, et s’il permet d’observer une grève de la faim, Rifaat Badaoui, a fait savoir que l’ancien Chef du gouvernement a tenu à faire une action d’une journée, comme un jeûne, lors du mois sacré de Ramadhan, pour dénoncer l’absence d’actions des dirigeants arabes pour la défense de la cause palestinienne.