Mehri Djillali, dans le viseur de la justice

93

Une pseudo-propriété de l’homme d’affaires algérien, M.Djillali Mehri, est sujette à une enquête diligentée par le ministère algérien  de la justice.

L’enquête, a été déclenchée par le Garde des Sceaux, après le sit-in observé ce mardi par les résidents du 11, BD de la Soummam, à Oran, devant le siège du ministère, pour exprimer leur mécontentement des décisions d’expulsion, les concernant, jugées, arbitraires.

Les 17 représentants des familles, dont 6 femmes, n’ont pas trouvé d’alternative, sauf une action similaire, pour faire entendre leurs voix, aux plus hautes autorités du pays.

Interrogé par nos soins, le président de l’association des résidents du 11, BD de la Soummam, M.Mourad Ghozali, nous révèle, que suite à une instruction du ministre de la Justice, M.Tayeb Louh,deux représentants des familles menacées d’expulsion, dont lui-même ont été reçu par le Secrétaire Général et l’Inspecteur Général, du Ministère, à qui ,ils ont expliqué les manœuvres utilisées par la société française à savoir la Siffan, sans aucun document de propriété pour jeter des familles algériennes à la rue, dans un pays qui se revendique d’El Izza wa El Karama, avec la complaisance selon notre interlocuteur, de certains responsables des administrations algériennes, dont les domaines et la justice. A l’issue de cette entrevue, les deux hauts responsables du ministère de la Justice, ont rassuré les représentants des familles, que sur instruction du ministre Tayeb Louh, un inspecteur de la tutelle , sera dépêché au début de la semaine prochaine, pour mettre la lumière sur cette affaire qui ne cesse d’alimenter la chronique oranaise, et même du pays, notamment le sujet concernant le retour des pieds noirs, en Algérie à travers cette voie de »récupération » des biens de l’Etat, à travers des subterfuges de détournement des lois algériennes. Sur le même sujet, nous avons appris, que les tribunaux de Bab El Oued et dar El Beida, près la Cour d’Alger, ont adressé des ordonnance à l’égard de la Direction Générale de la Banque Nationale d’Algérie BNA, pour s’expliquer sur les révélations faites par l’association des résidents du 11, bd de la Soummam, d’Oran, au sujet de l’octroi de deux prêts bancaires par la BNA, au « prétendant » propriétaire sans document attestant cette qualité. Selon Mourad Ghozali, la Direction Générale de la Sureté Nationale DGSN, sous  l’instruction du Général-major, M.Abdelghani El Hamel, serait mise de la partie pour mettre la lumière sur cette affaire