Sahara Occidental : Le Polisario n’exclut pas le retour à la lutte armée

Abi-Bechrai-El-Bachir

L’ambassadeur de la République Arabe Sahraouie Démocratique RASD, M.Abi Bechrai El Bachir, a indiqué que la crise de Guerguerat, a révélé la fragilité du cessez-le Feu aux territoires sahraouis occupés. Dans une déclaration faite ce lundi à France 24, le diplomate sahraoui n’exclut pas le retour à la lutte armée, pour mettre fin au statu-quo, et à la souffrance du peuple sahraoui, depuis l’entrée en vigueur de l’accord de cessez-le feu, entre la RASD, et l’occupant marocain, sous l’égide de l’ONU.

Pour Abi Bechrai El Bachir, la dernière résolution du Conseil de sécurité témoigne la fragilité du cessez-le feu, et la nécessaire urgence de mettre en œuvre le processus d’autodétermination du peuple sahraoui.

Le diplomate sahraoui réitère le satisfecit de la RASD, au sujet de la dernière résolution onusienne, permettant de relancer les négociations sur la base juridique et historique d’un conflit de décolonisation et la nécessaire mise en oeuvre d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
La cause sahraouie, au centre des manifestations du premier mai à Paris

Les manifestations du premier mai qu’a connue la capitale française Paris, ont été marquées par un soutien massif des présents à la cause du peuple sahraouie .
La communauté sahraouie, établie en France, s’est déplacée en masse,portant les drapeaux de la RASD, et scandant pour l’application du droit du peuple sahraoui, à s’exprimer librement sur son avenir et qui passe inéluctablement par l’application des résolutions des Nations Unies, exigeant un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui

De notre correspondant à Paris: Ali Rebiou

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu