Sahara Occidental: La cause sahraouie en débat au Japon

La-cause-sahraouie-en-débat--au-Japon

La cause sahraouie, et les violations des droits de l’homme par le Maroc, dans les territoires sahraouis occupés, ont été au centre d’un large débat, à Tokyo, au Japon.

Claude Mangin, membre de l’AARASD, du CORELSO, et des Comités des familles des détnus politiques de Gdeim Izik, ont animé une conférence de presse à Tokyo, au Japon

Claude Mangin, épouse du détenu de Gdeim Izik, était l’invitée du Centre d’études internationales pour la Paix PRIME.

Claude Mangin, a présenté à l’occasion de sa rencontre avec des politologues nippons, le combat que mène le peuple sahraoui depuis 1975, date de l’annexion des territoires du Sahara Occidental, par l’occupant marocain, et les violations des droits de l’homme de ce peuple, avec la complicité du silence de la communauté internationale.

Claude Mangin évoqua à cette occasion,le procès en Appel en cours à Rabat des prisonniers de GdeimIzik avec l’introduction par les avocats de la défense du Droit International Humanitaire à travers les quatre Conventions de Genève et l’Arrêt de la Cour Européenne de Justice de décembre 2016. Elle a illustré son propos à l’aide de la carte réalisée par l’ACAT(Action des Chrétiens contre la Torture )et avec les images de la première partie du film «Dis-leur que j’existe-une histoire sahraouie» du Campement de Gdeim Izik et son démantèlement à l’automne 2010 par les Forces armées marocaines.

Dans cet article

Rejoindre la conversation Algerieactu