Mohamed Hamidi, chargé de communication de la « FNPPN” redorer le blason de l’herboriste”

20

Créée en février 2017, la Fédération Nationale des Professionnels des Plantes et des Produits Naturels FNPPN, poursuit son opération d’installation de bureaux locaux, dont le chiffre atteindra le nombre de 10 bureaux de wilayas au cours de cette semaine, apprend-t-on auprès de M.Mohamed Hamidi, président du bureau d’Oran et chargé de communication de la FNPPN.

Selon M.Hamidi, qui nous a rendu visite au siège d’Algérieactu, La fédération, née au lendemain d’une campagne d’amalgame, entre les authentiques professionnels et les charlatans qui pullulent au sein de différentes places commerciales du pays, vise à recenser les professionnels de la filière, et à organiser l’activité dans un cadre approprié et conforme à la loi. Pour réussir à dissiper les amalgames et les malentendus,la fédération nationale des professionnels de plantes et de produits naturels,composée de commerçants et artisans, s’est affiliée à l’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens UGCAA UGCAA, pour mieux s’organiser et défendre les professionnels. A Oran, le bureau local de la FNPPN organise les 24 et 25, des journées de sensibilisation à Oran,au niveau du centre scientifique sis dans le quartier des HLM à Oran, en présence de différents  intervenants, de cette filière, comme les experts judiciaires, praticiens, et des représentants des secteurs du Commerce et de la santé et qui coïncide avec le mois du patrimoine , sachant que le thème retenu pour ses journées de sensibilisation est  “Les plantes médicinales, l’herboriste et son rôle dans la promotion du patrimoine et des richesses”. Par ailleurs, il faut noter que le bureau local de la FNPPN, se prépare au lancement d’une formation pour les herboristes et les préparateurs de plantes, dont la date sera communiquée prochainement.

Pour Hamidi Mohamed, la FNPPN s’attelle  à mettre de l’ordre dans cette activité pour différencier les authentiques herboristes des  charlatans, qui ont investi l’activité et qui ont nui à l’image de cette profession.

“ On a déjà procédé  au recensement des professionnels de cette activité, leurs bagages, et on travaille d’arrache pied, pour la confection d’une banque de données, notre mission a pour cadre prioritaire et urgent l’organisation de l’activité, et vise à lutter contre les pratiques illicites des charlatans qui ont investi le créneau, établissement d’une liste de produits, la composante, et l’étiquetage, local ou étranger” ajoute-t-il.