Palestine et sahara Occidental occupés: Les prisonniers politiques, en grève de la faim

52

Environ 1300 prisonniers politiques palestiniens observent depuis aujourd’hui une grève de la faim, collective et illimitée dans les geôles sionistes, suite à un appel du leader de l’intifada palestinienne M.Marwan Al Barghouti, condamné à la prison à perpétuité.

Selon des organisations palestiniennes, 6500 palestiniens croupissent dans les prisons sionistes, dont 61 femmes, 300 enfants et 24 journalistes.
44 palestiniens purgent une peine de de réclusion, depuis plus de deux décennies, et 210 autres sont mortes derrière les barreaux.

A l’entame de la grève de la faim, les prisonniers palestiniens, dénoncent les conditions de leur détention, dans la mesure où du premier mars 2014 au 24 avril de la même année, 183 palestiniens ont été emprisonnés sans motifs d’inculpation, ni jugement, dont 9 membres du Conseil Législatif palestinien(Parlement Palestinien).

Les prisonniers sahraouis dans la même enseigne

Les autorités d’occupation marocaines suivent le même procédé des sionistes, avec les prisonniers sahraouis dans le Sahara Occidental occupé par le Makhzen.

Ainsi, des détenus sahraouis ,dans les geôles de Smara occupée; viennent  de bénéficier du soutien et de la solidarité d’un ancien détenu et militant des droits de l’homme Hamadi Naceri et la militante Mme.Kil Djouda,d’entamer une grève de la faim, pour attirer l’attention de l’opinion publique internationale, sur leurs cas et ceux de Mme.Benahi et M.Ahmed Naceri, victime des violations des droits de l’homme de l’occupant marocain,apprend-t-on.

Concernant ce sujet, nous avons appris,la constitution d’un Comité local pour suivre la grève de faim des détenus sahraouis, ce lundi 17 avril.