Ils annoncent une grève illimitée: Les journalistes de Liberté dénoncent

22

Un communiqué rendu public, le dimanche 16 avril 2017, par la section syndicale du journal Liberté, annonce une grève illimitée, pour dénoncer le licenciement qualifié  d’abusif, du directeur de publication du journal, à l’égard des membres de la section syndicale.

Décidément, les choses ne vont pas bien à Liberté, un journal pourtant réputé par sa stabilité relative. La presse à papier vit une crise profonde…En plus des journaux qui ferment sans l’annoncer, il y a des journalistes de certains quotidiens qui n’ont pas été payés depuis deux mois voir plus. La section syndicale du quotidien Liberté annonce des jours difficiles pour leur journal.
Le communiqué motive la décision de la section syndicale de recourir à la grève, par la violation des articles 52, et 52 bis,fixant les droits de l’activité syndicale et qui interdisent la révocation où le licenciement des travailleurs, à cause de leurs activités syndicales.

La section syndicale du journal, dénonce également le comportement du directeur de la publication de faire appel  au service de l’ordre pour l’intimider, selon le communiqué.

La section syndicale annonce le journal ne paraîtra pas aujourd’hui.

Cette affaire intervient dans le sillage des problèmes que connaît le secteur de la presse écrite,dont les principales victimes sont les employés, dont un nombre important,est jeté à la rue,où sans salaires depuis des mois, alors que certains éditeurs se sont enrichis, sur leurs dos, s’offrant un train de vie de seigneurs, et des biens de luxe en Algérie et à l’étranger, bénéficiant de la complaisance et du silence des pouvoirs publics.