Le ministère de Mohamed Aissa, nage à contre courant des services algériens

19

L’inspecteur central au ministère algérien, des affaires religieuses et des wakfs, M. Nasreddine Rouache, a indiqué que les conflits que connaît le monde musulman, sont liées à une guerre sectaire par excellence.

Cette déclaration a été faite, par M. Rouache, lors de son intervention sur l’extrémisme religieux et les sectes,tenue ce mercredi, dans la wilaya de Sidi Bel-Abbes.

Le représentant du ministère des affaires religieuses, épouse dans ce cadre, la thèse des promoteurs du terrorisme, dont il prétend combattre, car le terrorisme, est lié idéologiquement au wahhabisme et takfirisme, qui font d’un prétendu conflit entre confessions et sectes, leur cheval de bataille, pour justifier le terrorisme.

Cela confirme, ce qu’a révélé Algérieactu, au sujet du ministre des affaires religieuses et des wakfs, M. Mohamed Aïssa, qui évite de s’en prendre au courant wahhabite, tout en focalisant sur un prétendu conflit confessionnel et sectaire.

Même si les participants à cette rencontre, ont appelé à la nécessité, de redoubler d’efforts en matière de lutte contre ces phénomènes, et la nécessaire implication de toutes les franges de la société, il n’en demeure pas moins, que l’extrémisme et le terrorisme doivent être combattus dans les textes enseignés à nos enfants dans les écoles.

Pendant que, les services algériens de sécurité, en particulier, l’ANP, mènent une guerre sans merci contre les terroristes, des politiques jouent les apprenti-sorciers avec les wahhabites, principaux commanditaires du terrorisme transnational.