Bashar AlJaafari: L’OIAC refuse l’ouverture d’une enquête sur l’attaque chimique en Syrie

57

Le représentant de la Syrie, à l’ONU, le Dr. Bashar AL Jaafari,a indiqué que l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques OIAC, refuse d’ouvrir une enquête sur la prétendue attaque chimique de Khan Cheikhoune.
Bashar Al Jaafari, a fait cette déclaration lors de son intervention devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, ce mercredi et qui débattait un projet de résolution pour condamner la Syrie.

Al Jaafari, a annoncé que Damas avait envoyé le 12 avril, une lettre à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques OIAC,lui exigeant l’envoi d’une commission d’enquête pour déterminer les auteurs de la prétendue attaque chimique de Khan Cheikhoune.

Le représentant de la Russie à l’ONU,M. Vladimir Safrankov, confirme les déclarations d’Al Jaafari , au sujet de la lettre envoyée le 12 avril dernier par Damas à l’OIAC.

Le représentant permanent de la Syrie, auprès de l’ONU, exige une enquête, pour discréditer la thèse et l’agression américaines.

Bashar Al Jaafari exige aussi l’inspection de la base de l’armée syrienne d’AL Chaayrate, près de Homs, bombardée le 7 avril dernier, par les américains.