Cartel du Gaz: la conjoncture est-elle favorable?

45

Compte tenu de la conjoncture géostratégique et géopolitique, que traverse, le monde aujourd’hui, est-t’il possible d’aller vers un cartel du gaz, comme recommandé par la rencontre du GNL16, tenu à Oran, en Algérie, en avril 2010.

Sept ans, après,ce rendez-vous, il n’est pas exclu d’aller vers cette alternative, pour améliorer les rentrées financières des pays comme l’Algérie, l’Iran et la Russie, affectés à des degrés divers par la dégringolade des cours du pétrole.

L’Algérie, qui demeure l’un des plus grand producteur du gaz au monde, peut profiter de la conjoncture géostratégique, pour se positionner de nouveau sur le marché gazier international, surtout que la tendance est d’aller vers une énergie, plus propre, pour sauvegarder, et protéger, l’environnement, et la Terre, conformément aux traités internationaux, dont le COP22.

Ainsi, le gaz, est une énergie alternative, à l’instar de l’énergie solaire, dont l’Algérie, dispose d’un potentiel impressionnant susceptible d’être exploité, tout en préservant l’écosystème.

Il est à rappeler, que cette alternative est propice pour l’Algérie, qui voit ses contrats gaziers prendre fin avec l’Italie, en 2019, et qui est dans l’obligation de chercher d’autres marchés potentiels.