Approvisionnement de l’Italie par le gaz algérien: les raisons des attaques contre Khelil, clarifiées

43

Le ministre italien du Développement Economique, M.Carlo Calenda, a annoncé cette semaine que son pays ne renouvelera pas l’accord signé avec l’Algérie, au sujet de son approvisionnement, en gaz à partir de 2019.
La sortie de Calenda, confirme les informations révélées par Algérieactu, concernant les réelles raisons des attaques menées par des institutions transalpines, contre des responsables algériens, dont l’ancien ministre de l’Energie M. Chakib Khelil, et le neveu de Mohamed Bedjaoui, ancien chef de la diplomatie algérienne.
Un  partenariat stratégique en énergie (approvisionnement en Gaz) , entre l’Algérie et l’Europe, via l’Italie, est la vraie raison de ces attaques et campagnes calomnieuses, parrainées par des lobbys, avec la complicité de certains relais médiatiques en Algérie.
La déclaration du ministre algérien de l’Energie, M.Noureddine Bouterfa,au sujet du prix du Gaz, que seule l’Algérie, est habilitée à le faire, confirme la volonté des algériens à indexer le prix du gaz à celui du pétrole, dans le cadre du cartel du gaz, composé essentiellement de l’Algérie, l’Iran et la Russie, initié lors du GNL 16.
Ce revirement italien, témoigne encore une fois, que des ramifications à l’intérieur de l’Algérie, appelées cellules néocolonisées, sont à la solde des multinationales.