Syrie: Les américains ressuscitent le scénario irakien

23

Nikki Haley,  l’ambassadrice américaine à l’ONU, vient de récidiver ce mercredi pour montrer des images d’enfants atteints, comme preuves, pour porter de graves  accusations à l’encontre de l’Etat syrien, en le pointant du doigt comme le responsable de la dernière attaque chimique, contre des civils.

La manière de présenter les accusations par Nikki Haley,a rappelé au monde ce mercredi, l’image de l’ancien secrétaire américain, Colin Powell montrant un tube, comme preuve de la menace que représenterait Saddam Hussein.

Comme prétexte , pour sauver le peuple irakien, ce tube fictif, a été à l’origine de la plus grande catastrophe humanitaire, qu’a connu le monde, après celle de la seconde mondiale.

Cette même propagande guerrière, visant un Etat souverain, refait surface,avec des feuilles A4, de 90 grammes, présentées par Nikki Haley, dans le but de duper l’opinion publique internationale.